Petit récit d'une méditation de pleine lune .

April 16, 2018

A mon amie Christelle qui me soutient et m'accompagne dans mes projets spirituels.  Hommages à Frère Antoine, le maître du Rocher de Roquebrunes. 

 

J'aimerais vous faire partager l'expérience d'une méditation de pleine lune. Mes compagnons de chemin et moi-même méditons souvent la nuit. Ce sont à chaque fois des expériences uniques d'une rare magie que l'on ne peut vivre que si l'on s'en donne les moyens, que l'on dépasse ses peurs et idées reçues. Merci à Bilbo le hobbite qui se reconnaîtra pour m'avoir initié à ces sublimes pratiques.  

 

Un soir de pleine lune printanière ou le mistral soufflait fort sur les forêts du Sud, je suis partie du côté du rocher de Roquebrunes avec l’intention de méditer dans la grotte de Frère Antoine qui est actuellement en maison de repos après une chute qui lui a valût une fracture peu réjouissante . Je n’étais pas certaine d’entrer dans sa grotte qui pour moi l’est encore. Ce soir là, les éléments de la nature étaient déchaînés et ne m’ont pas convaincue pour suivre mes compagnons de chemins vers un lieu beaucoup plus exposé au mistral. Je sentais ce soir là qu’il fallait dépasser les éléments mais je ressentais aussi le besoin de me retrouver dans un endroit enveloppant. 

 

Je suis donc partie avec une amie téméraire qui partage mes expéditions en nature et qui est aussi maman d’un petit garçon d’un an…Comme quoi il n’y a pas d’excuses véritables pour ne pas partir méditer la nuit lorsque l'on est un vrai chercheur. Mon amie a vécut 10 ans dans un temple bouddhiste en Auvergne.  C’est une artiste qui a rénové des fresques et peintures de temples . Nous étions toutes les deux fatiguées de nos journées respectives mais l’envie de se retrouver immergées dans la forêt et d’aller à la rencontre de la grotte était plus forte. 

 

Nous sommes donc parties vers 11H30 du soir après un repas familial partagé devant la télé.  En sortant de la voiture le vent était plutôt calme du côté bas du rocher, nous étions protégées. Je salue toujours un arbre que j’ai nommé Pedro le gardien du temple lorsque le rocher aux rouges flamboyants se dévoile derrière les ombres des feuillages. Les rayons de la lune, d’une belle clarté ce soir là, se faufilaient entre les feuilles et les troncs d’arbres pour éclairer notre chemin… Nous nous sommes tue dès que le rocher s’est présenté à nous.  J’ouvrais le pas et j’ai commencé à entrer dans une sorte de marche hypnotique, pas de fatigue, pas d’arrêt, juste poser le pied là ou il faut au bon endroit pour ne pas se fouler la cheville…Les arbres, la lune, les étoiles, le vent, les feuilles, les arbres, les odeurs du printemps, les animaux cachés…Je me sens vivante et heureuse de pouvoir marcher en pleine nuit à mon rythme. Mon amie ne connaissait pas le chemin mais je sentais qu’elle me suivait sans être trop rassurée. 

 

Un peu plus haut sur le rocher, la force du vent nous a surprise.

 

J’étais poussée par une force incroyable, celle de la nature déchaînée peut-être pour arriver devant la grotte de Frère antoine. Je ne ressentais pas le froid ! En revanche, il y a toujours un passage qui me met mal à l’aise quand je vais là bas en pleine nuit (c’était la deuxième fois). Ce passage c’est celui de la forêt noire juste avant d’arriver à la grotte. Lorsque je m’y rapproche je ne me sens plus en sécurité, les pins sont hauts et les feuillages denses. Les rayons de la lune n’éclairent plus le chemin et il faut allumer la lampe pour y voir clair. C’est comme si cette forêt sombre représentait les ténèbres de l’être…nos ténèbres à nous. Tout l’imaginaire autour des esprits de la forêt et des bêtes sauvages rejaillit. C’est ce que je ressens en y pénétrant… Après les ténèbres, il y a toujours la lumière… Le cadeau de la prakriti c’est de voir en se rapprochant de la grotte derrière cette forêt sombre une barrière de lumière rocheuse. Cette barrière c’est l’entrée des innombrables petites grottes qui surplombent la forêt noire dont celle de frère Antoine. Le coeur se réjouit toujours en se rapprochant de la grotte, j’ai toujours l’impression que mon coeur va flancher et qu’il va s’arrêter c’est étrange...

 

En remontant sur la barrière de lumière le vent est violent et pousse dans nos dos comme pour nous dire c’est ok allez-y vous êtes au bon endroit. En montant les marches qui mène à la grotte de Frère antoine, nous faisons face au vent et là c’est plutôt l’inverse que je ressens. Les bourrasques hostiles ralentissent la petite ascension. Message perçu n’entrez pas dans la grotte. Plus tellement sûre de vouloir entrer. Il y a un message sur la porte de la grotte, qui prévient que ce lieu doit être respecté et que frère Antoine y vivait . Mais pas de message catégorique comme «  N’entrez pas c’est chez moi " . Je m’agenouille à l’entrée de la grotte et je demande si nous pouvons entrer en me connectant à l’énergie de Frère Antoine. Accalmie de vent instantanée : OUI.  Nous entrons. 

 

A l’intérieur, tout n’est que silence, silence, silence. Paix et amour. Les éléments déchainées de la nature sont bien loin. Nous nous retrouvons dans une bulle de paix. 

 

Nous prenons nos assises, j’allume quelques bougies et fait brûler de l’encens. Dès que les yeux se ferment nous sommes portées par les énergies de Frère Antoine. La roche transpire la paix, le silence et l'amour. La force de la grotte nous transporte. Il n’y a plus rien. Tout est loin. Tout est serein. Tout est lumineux dedans. 

 

Une heure après, nous revenons presque instantanément ensemble. Nous nous sentons nettoyées, régénérées, joyeuses. Mon amie me dit qu’elle a toujours eu envie de rencontrer frère antoine et que cette méditation est un peu comme une rencontre pour elle. Elle souhaite le rencontrer à la maison de repos. 

 

Nous avons envie de rester dormir dans la grotte mais nous sommes toutes les deux partis comme de vraies sauvages sans téléphone portable. 

 

Nous repartons dans la froid glaciale à travers les bourrasques qui nous poussent et veulent nous faire danser. La joie est bien là. 

 

Qui est Frère Antoine/ Voici un lien vers une vidéo 

https://www.youtube.com/watch?v=SineRcKhCIg

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Vivre avec nos limites ou s'en libérer ?! Les 5 kleshas tirés des yoga-sûtras de Patanjali.

October 9, 2017

1/7
Please reload

Posts Récents