Le yoga...et pourquoi pas à la maison ?

February 15, 2018

Le yoga n'est pas un phénomène de mode, il est un art ancestral, un mode de vie, un chemin spirituel accessible à tous. Trop de sédentarité contribue à accélérer l'établissement des rigidités corporelles, trop d'agitation à pour effet de déstabiliser le psychisme, sans compter les nuisances psychologiques liées au stress. Le yoga apporte une aide non négligeable si on le pratique dans la continuité...Pour des effets notoires pratiquer ne serait ce que 10/20 min par jour une posture et un pranayama visama vritti pranayama par exemple en rythme 3inpir/12rétention/6expir. 

 

Nombreux sont ceux plein d'enthousiasme qui commencent à suivre un ou plusieurs cours de yoga car ils se sentent régénérés, apaisés, rajeunit à la fin d'une séance.  Mais  dès qu'on franchi le seuil de la porte du studio pour s'en retourner au train train du quotidien...la légèreté et la sérénité sont bien vite oubliées. 

Voici ce qu'un jour on m'a dit : " Je n'ai pas le temps pour le yoga chez moi entre le travail, les enfants, la maison, le boulot et si en plus d'un cours  il faut que je pratique à la maison, je veux juste me détendre et me faire du bien une fois par semaine"

 

Je comprend bien cela et je suis tout à fait consciente que le monde s'accélère; que l'on nous demande de gérer toujours plus de choses en même temps.  C'est une sage décision que de prendre du temps pour soi en venant suivre un cours de yoga auprès d'un professeur compétent.

 

Mais pourquoi ne prendriez vous pas un peu plus de temps chez vous également ?  Ah j'avais oublié...  Mais oui, vous avez mieux à faire ! Ne pensez pas qu'en prenant ce temps pour pratiquer la respiration consciente ainsi qu'une ou deux postures/jour, vous perdrez votre temps. Bien au contraire, vous serez certainement plus efficace dans vos tâches quotidiennes ?

 

Il est évident qu'il faut se faire violence et trouver en soi un peu de force et de volonté pour s'y mettre !  Dites vous bien que personne ne vous transformera excepté vous même.  Les professeurs de yoga sont là pour donner des outils, vous apprendre les différentes techniques, vous corriger dans la posture et vous aider à progresser car ensemble nous allons toujours plus loin. En revanche, il ne sert à rien de courir après tel ou tel professeur célèbre ou moins célèbre, trouver celui qui vous convient, vous inspire et avec lequel vous vous sentez en confiance, celui qui vous écoutera et vous soutiendra dans la pratique du yoga le jour ou vous en aurez besoin. Un professeur qui ne vous ment pas...Et vous dit je peux vous aider à vous transformer mais le seul qui pourra le faire c'est bien vous !  

 

Le chemin du yoga est le chemin de toute une vie et demande une vrai volonté et force intérieur. Vous pouvez vous transformer et évoluer considérablement si vous pratiquer avec assiduité ne serait-ce que quelques exercices journaliers entre 10 et 20 min. 

 

Voici quelques petits conseils pour démarrer une pratique de yoga à la maison 

  • commencer par suivre des cours « en vrai ». Commencer seul le yoga, en suivant des vidéos ou en lisant des livres ou des articles me semble un projet complexe. Pourquoi pas après tout, mais suivre des cours « en vrai » donne un bon aperçu de ce qu’est le yoga, l’état d’esprit, et des quelques précautions à prendre si on a des blessures, des problèmes d’articulation, ou d’autres contre-indications.

 

  • se trouver un coin yoga facile d’accès. Je lis parfois qu’il faut s’aménager un coin spécial chez soi, avec des bougies et de l’encens. Si vous avez de la place, là encore, pourquoi pas. Mais ne vous empêchez pas de commencer à pratiquer le yoga car vous n’avez pas votre petit endroit fétiche et cosy. Si vous voyagez souvent ou si votre appartement est petit, il faut trouver le moyen de pratiquer partout. J’adorerais pratiquer le yoga sur une terrasse face à la mer, avec de beaux rideaux fins flottants derrière moi, une bonne odeur de jasmin, mais pour l’instant, c’est dans le salon, en poussant la table, et c’est pas si mal que ça.

  • mettre de la musique. La musique m’aide à m’isoler et à ne pas trop prêter attention aux bruits de la rue par exemple.  Je sais juste que quand la musique est finie, ça fait déjà un certain temps qui s’est écoulé.

  • tenir un carnet, avec une posture du moment. J’aime bien choisir une posture de la semaine, quelque chose que j’ai vu en cours et que j’ai envie de travailler – souvent quelque chose vu trop rapidement et que j’ai envie d’approfondir. En choisissant cette posture, je cherche sur internet si je trouve des vidéo de démo, je note des astuces dans mon carnet. Et puis je m’y mets, en commençant toujours par des étirements, quelques salutations au soleil pour augmenter le rythme cardiaque, et je termine par une méditation de 5 min ou un pranayama. 
    Par exemple, ma posture de la semaine en ce moment est Bhujapidasana, qui requiert ouverture du bassin, de la flexibilité à l’arrière des cuisses et un appui solide sur les poignets.  D’où l’importance d’aller en cours, de connaître un certain nombre de postures, de savoir s’échauffer, pour progresser sans se blesser.
    Avoir un « objectif » peut sembler contradictoire avec l’état d’esprit du yoga qui est plus dans le cheminement que dans le résultat final, mais je me dis juste que choisir une posture en particulier pendant un moment est un moyen de varier les séquences. Et puis si je « n’y arrive pas », je passe à autre chose.

ALORS A VOS TAPIS ...Et que ça saute !!!!

Please reload

Posts à l'affiche