Comment les yogis communiquent avec leur famille, leurs amis et au travail ?

June 5, 2017

Hello les yogis et amis du yoga .... J'espère que votre week-end a été joyeux et plein de beaux moments. Aujourd'hui j'ai participé à un stage de CNV ou communication non violente et je peux vous dire que cela est très intéressant.

 

Souvent dans la vie de tous les jours, avec nos collègues de boulot, nos amis, nos proches, nos compagnes ou nos compagnons, il est difficile de communiquer de manière claire et sereine. Beaucoup connaisse ce sentiment de frustration dans les relations ou finalement nous avons l'impression de ne pas être entendu, ne pas être compris ou reconnu pour ce que nous sommes. Alors voilà, j'aimerais partager avec vous une petite technique que nous pouvons appliquer dès que nous y pensons pour tenter de mieux communiquer, de ressortir serein et heureux de nos échanges qu'ils soient intimes ou moins intimes, amicaux ou amoureux, professionnels ou sentimentaux.

 

J'ai terminé de lire le livre de Ann Van Stapen :

" Pourquoi marcher, si tu peux danser" et il m'ouvre la voie à une nouvelle vision de la communication. Je remercie Yogarts car c'est grâce à Karine Boutin Professeure de Yoga sur Maintenon et Paris que je me suis intéressée à cette nouvelle forme de communication. Tout bon yogi, dans son quotidien et dans ses relations cherche à appliquer la première  étape que Patanjali présente dans les Yama (règle morale de la vie du yogi) "Ahimsa" ou non violence envers soit même et envers tout être vivant.  C'est pour cette raison qu'en tant que pratiquante de la discipline du yoga, je vous invite à vous poser des questions sur votre manière de communiquer et d'aborder l'autre.

Cet autre qui n'est autre que le reflet de vous-même !

 

Avant d'entamer une conversation avec quelqu'un et surtout lorsque vous voulez comprendre cette personne et vous faire entendre afin que l'échange soit fructueux et vous apporte une entière satisfaction, vous pourriez peut être appliquer la technique de l'OSBD Observation, sentiment, besoin.

 

1. J'observe la situation qui me met à mal avant de prendre la parole - je pose mon intention dans la communication.

 

2. Quels sont mes besoins non satisfaits dans ma relation à l'autre ? Comment je me sens dans l'instant au cours de cette communication. 

 

3. Quelles sont les stratégies à mettre en place pour changer les choses et nourrir mes besoins dans la communication et dans ma relation à l'autre ? 

 

Voici un exemple concret : 

Observation : l’objectif est de ne pas prêter le flanc à la critique. Préférez “Hier, tu es arrivé à 20h15 alors que nous avions prévu 20h” plutôt que “Hier, tu es encore arrivé en retard” ou “Hier, j’ai encore du t’attendre”.

 

Sentiment : il nous ramène dans le temps présent. “Et encore maintenant, je suis énervé”.

 

Besoin : c’est l’étape la plus importante. “J’ai besoin de respect mutuel” ou “de planifier mon temps” ou “de considération”…

 

Demande : elle permet de sortir votre interlocuteur de sa torpeur en lui proposant de contribuer à votre bien-être. Ce peut être “Qu’est-ce que cela te fait quand je te dis cela ?”

 

Ces 4 étapes sont valables pour vous (comme présenté ci-dessus) ou pour autrui.

Quand tu es arrivé à 20h15 hier, tu étais inquiet car tu avais besoin de respecter tes engagements ? Peux-tu me dire si c’est bien cela ?

 

J'espère que cela vous aura donné envie d'en savoir davantage sur la CNV . Continuer à vous former et à faire vos recheches. 

 

Lecture : "Cessez d'être gentil, soyez vrai" de Thomas D'amsembourg 

                " Les ressources insoupçonnées de la colère" 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Vivre avec nos limites ou s'en libérer ?! Les 5 kleshas tirés des yoga-sûtras de Patanjali.

October 9, 2017

1/7
Please reload

Posts Récents

March 16, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags