LA DEESSE DURGA

December 2, 2016

Une histoire mystérieuse autour d'une déesse "pas comme les autres" 

 

Depuis près d'un mois je pratiquais régulièrement le mantra de "Durga" tous les matins dans ma saddhana.  

 

Une petite déesse "Durga" est venue à moi comme un clin d'oeil envoyé du ciel...

 

Un samedi ensoleillé d'automne, alors que le moral n'est pas au beau fixe, je décide de sortir prendre l'air en me rendant au marché de Lodève dans l'Hérault.  Entre prieurés et dolmens, forêts de hêtres géants et villages médiévaux d'antan, lac du Salagou et temple bouddhiste, la région mystérieuse du pays Lodévois située aux contreforts du Larzac me fascine, m'intrigue et me réjouis à chaque fois que j'y retourne... Un vieux chaman du coin m'a souvent dit que par ici se trouvait la frontière entre deux mondes celui du visible et de l'invisible, une frontière ou tout est possible : " La voie du milieu" . Je me retrouve donc parmi les stands et les marchands mais ma ballade prend vite une tournure irréelle lorsque je tombe sur un marchand de pierres semi-précieuses avec qui je prends le temps de dialoguer... Au fil de la discussion cet homme m'apprend que sa famille vît au maroc et qu'il va souvent chercher ses pierres dans le désert près de Ouarzazate.

 

Il s'avère que je suis également allée dans le désert du maroc il y a 4 ans pour suivre une retraite de yoga . En plus de cela nous avons un ami marocain en commun. "It is amazing" !  comme diraient les américains. Une coïncidence, me diriez vous ? 

 

Nous mettons fin à cette entrevue et je repars avec une belle pierre offerte. Je continue à flâner mais peu de temps puisque 2 stands plus loin, je me retrouve nez à nez avec une petite fille blonde au teint très claire et aux yeux bleus indigo deux chatons aux bras.

-" Ils sont adorables ! "

" - Que fais-tu avec ces chatons ?  "  lui demandais-je. " Je les donne" me répondît-elle ...

 

Cela faisait longtemps que je voulais un chat mais j'ai toujours pensé qu'en vivant dans un appartement il serait malheureux. Je craque sur ces deux petits félins mignons tout plein. Je suis cependant incapable de me décider à en prendre un et encore plus incapable de séparer le frère et la soeur. Je continue alors ma ballade en me donnant le temps de la réflexion. Un peu plus tard, je repasse à l'endroit ou j'avais vu la fillette et les deux chatons mais il n'y a plus personne.

 

Je prends alors le chemin du retour en me disant que cela n'était pas le moment d'adopter un chat... soudain de façon inattendue la petite fille réapparaît avec un seul chat au bras. C'est la femelle qui lui reste, qu'elle n'a pas réussi à donner. Après maintes hésitations et en caressant la petite chatte apeurée, je me laisse attendrir et décide enfin de la prendre sous mon aile.

 

La fillette se réjouit et s'en va presque en courant après me l'avoir remise dans les bras et en me disant qu'elle sera heureuse.  

Je lui dis :  -"Attends ! Ne pars pas si vite, comment t'appelles-tu ? "

                  -  Elle me répond " Moi c'est Durga" puis elle s'enfuit en courant. 

 

Quelle étrange scène... Je décide de l'appeler "Durga" puisque vous l'avez compris, j'ai demandé à la petite fille son prénom pour le donner à la petite chatte. Puis PAFFFF!!! Comme une belle claque, le réel revient au galop.... Elle est bien mignonne cette nouvelle déesse mais il lui faut des croquettes, une litière, un moyen pour la transporter jusqu'à Sainte-Maxime, l'endroit ou je vis.

Et puis OH mince ! Elle est pleine de PUCES... Il faut la traiter... 

 

Voici comment la voie du milieu opère sa magie puis nous ramène très vite à la réalité du monde matériel. Alors simple coïncidence ou phénomène mystérieux de l'énergie ? 

 

Si on en croit les égyptiens le chat était un animal sacré et l'un des nombreux animaux dont les attributs furent vénérés. Il était notamment associé au symbole de protection. Tout d'abord avatar du dieu Rê en tant que pourfendeur du serpent Apopis, il connaîtra le sommet de son influence en tant qu'incarnation de la déesse Bastet. Donc "Durga" est bien une déesse mais pas égyptienne, elle est hindoue. 

 

 

 

Histoire et attribut de "Durga" dans l'hindouisme. 

 

Durga, autre forme de Devi, est une déesse hindoue et l'épouse de Shiva. 

 

Suivant les diverses traditions, Durga s'appelle Devi "la Déesse", Mahadevi "la grande déesse", Kâli "la noire", Uma "la tranquille", ou encore Parvatî [Parvatî] "la chaste épouse". Elle est l'une des plus redoutables divinités du panthéon hindou, la puissance d'action personnifiée de Shiva, la partie féminine de lui-même.

 

Elle est l'inaccessible, celle qui protège l'humanité du démon.

 

Elle est dépeinte, vêtue d'un sari rouge, avec dix bras, chacun doté d'une arme redoutable que lui ont confiée les autres divinités (le disque de Vishnu [Vishnu], la lance de Kumara, l'arc et la flèche de Surya, la hache de Chandra, une massue de Yama [Yama], la hache d'Agni, la conque de Vayu, et le trident de Shiva. Tous les dieux la considèrent comme une guerrière infaillible qui se plaît dans les combats et le sang versé. Durga figure donc le pouvoir féminin de destruction de Shiva.


Elle est toujours accompagnée d'un lion ou d'un tigre, symboles du courage.

Son exploit le plus célèbre fut le combat contre le démon-buffle Mahisha. 

 

Quand Mahisha, le chef des démons, s'empara du monde, toutes les énergies des grands dieux s'incorporèrent en Durga : elle prit le trident de Shiva, le disque de Vishnu, le foudre d'Indra, et mena un combat qui dura neuf nuits. Durga tua le buffle dont Mahisha avait pris l'apparence.


Les Bhairavis sont les servantes à l'aspect terrible de Durga. Protectrice des tribus qui vivent de la chasse, elle se nourrit de viande crue. Les tribus des Kolis et des Cabars lui offrent du sang et des boissons enivrantes. D'autres l'honorent en lui sacrifiant des chèvre ou en accomplissant le suicide rituel.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche